Hey, you !

 

💧 « Créer pour se recréer … » Une phrase, quelques mots, mais tellement de sens. 🌙

Brune, yeux noisettes voilà la seule chose que vous connaîtrez de moi, sur moi. Un caméléon bien vert de transparence. 🍭 Bienvenue, à toutes et à tous, dans le monde bien extraordinaire de votre poussière rêveuse. Une écrivaine. Une romancière. Des rêves débordants. Une personnalité cacher des regard indiscret. Troublante. Original. Sociopathe. Une fille pas très normale. Rêveuse.Un caméléon.

Bienvenue, mes chers chatons, approchez, approchez et vous serez comblée de folie 😺

Rendez-vous tous les jeudi ou vendredi pour un article. Quelques mots, quelques lignes mais des lignes de pur sens. Appelez-moi donc caméléon, et je vous prie, vert. Et moi je vous apprendrait de nouvelles choses 📖

Prêts ? Un caméléon n’attend pas très longtemps et n’est surtout pas très patient ⚓ Une petite poussière, d’un caméléon vert 🍃


Listes des articles par ordres alphabétiques 

#A

🌙

#B

🌙 Bilan 2017, 4 Janvier 2018 

🌙Bilan du mois de février 

🌙Bilan du mois de Mars #2

🌙Blablabla |Club  «  Pluie rêveuse des mots » | Avant-première

#C

🌙 Club Lecture, pourquoi ?

🌙Comment avoir plus de trafics, quels réseaux choisir… sans en devenir accro ?

#D

#E

🌙 L’élite de Joëlle Charbonneau 

🌙 Emma & Capucine, tome un, BD

#F

#G

🌙 Gardiens des cités perdues, tome 1, par Shannon Messenger.

🌙Gardiens des cités perdues, tome 2, par Shannon Messenger 

#H

#I

🌙Inséparables, sarah crossan

#J

#K

#L

🌙 Une lettre rédigez par moi, qui appartient… à mon imagination et à mes doigts !

🌙La fille gelée, tome 1

🌙L‘été de summerlost

#M

#N

🌙 New Earth Project, par David Moitet 

#O

#P

#Q

🌙 Qui est celles qui m’a fait le plus voyager ? 

( What is my favorite others ? / Qui est mon auteure préférée? )

#R

#S

 Six of Crows, tome 1 

🌙Shadow Magic

#T

🌙Tag numéro 1

#U

🌙Un secret, Philippe Grimbert

#V

#W

#X

#Y

#Z

 

Publicités

Bilan du mois de mai #3

Temps de lecture :

Et, si… on parlait des nouveaux changements du blog en ce beau début du mois de juin ?


Hello mes constellations !

En ce début de mois de juin, je lis pas mal de livres, et viens avec de nouvelles idées : côté blog et réseaux sociaux. Les deux prochaines semaines seront pour moi très remplies, alors voilà pourquoi en ce beau samedi 09 juin, je vous prépare un joli, et long, article ! Entre ma compétition de gymnastique artistique de fin d’année, avec mon examen final et mes révisions, je pense que je serais assez… absente !

Et côté lecture, je crois qu’il n’y a que ça qui me détend instantanément. C’est-à-dire, qu’étrangement, je suis plus détendue et productive. Comme quoi…! Dans cet article, je vous ferais aussi part des livres que je vais lire pour me « détendre » et avoir une meilleure concentration. Avec quelques petits bonus….


Articles parus

Ces deux mois, j’ai lu un total de dix livres (… ou peut-être plus… ) ou se sont emmêlées un mélange de fantastiques, magique, roman policier, rêves et encore d’autres -que j’ai oublié-.

🖌👩🏻‍

  1. On commence avec Gardiens des cités perdues, tome trois, qui ma littéralement mis les larmes au yeux. Oui,oui, je suis parfois trop émotives un coup de coeur, quoi  💕

Lien de la chronique : 💕

2.3. On continue avec la saga de Kerstin Gier, rouge rubis, bleu saphir et vert émeraude -qui est ma lecture actuelle- un livre au potentiel intéressant mais avec un peu trop de « chamallow » peut-être un retournement de situation pour le dernier tome…?

Lien de la chronique : rouge rubis/💕bleu saphir

4. Un petit coup de coeur : En scène ! Des dessins magnifiques, un histoire qui me donne envie de croquer la danse à pleins chaussons !

Lien de la chronique : 💕

5. Ce mois-ci, on rigole plutôt bien avec mon premier #TopTen

Lien de la chronique :  💕

6. Un « bad advice » s’impose ce mois-ci avec Generation K #1

Lien de la chronique : 💕

7. Les larmes était là…. On vient par un bateau et on pars avec. Waouw, #SallyJones !

Lien de la chronique : 💕

8. Après avoir lu les Fiancés de l’hivers, une saga plutôt connu, vous aurez bientôt mon avis ! ( Dés que j’ai la photo, promis ! )

9.   » A good girl  » Cette fin, je ne m’y attendais pas du tout, du tout ! #RetournementDeSituation , hehe !

10. Emma & Capucine, second tome, juste une envie : lire le troisième !


 

Je_ne_suis_pas_un_homme_facile

 

 

Modoamar

 

391827.jpg-c_150_200_x-f_jpg-q_x-xxyxx

En 1928, une entreprise moderne de télécommunications fait ses débuts à Madrid. La série raconte le tournant que prend la vie de quatre jeunes femmes quand elles s’installent à la capitale pour travailler dans cette entreprise. Les quatre femmes sont toujours liées à leurs familles, leurs couples ou leurs souvenirs. Mais, elles veulent leurs indépendances. Et, en 1928, on est dépendant de son père ou mari.

 

Les nouveautes concernant mon

 

Concernant mon compte instagram, je vous demandais ce qui clochait dans mon compte : les photos, les story’s…? Eh bien, j’ai reçu un long message de @art .of.dolls qui me disaient, clairement, tous mes défauts. Tous. Genre, vraiment. ( Elle m’a écrit 22 messages !) Ce qui cloche, d’après elle, est mon feed totalement bordélique. Avec mes photos sans retouches et mes storys’ qui étaient découpés sans que je le sache, sinon je vous aurai épargné ce désastre !

J’ai reçu peu après, des messages tout simplement adorables de @civrobil et @etoilelivresque qui m’ont dit que ce n’était pas si désastreux que ça.

 

Alors, depuis peu, j’ai décidé que j’aurais un feed qui me ressemble et qui sois coloré, moi et moi ! Instagram, est une plateforme qui partage des photos. Autant qu’il me ressemble et que je ne me tire pas les cheveux avec tous ses trucs de « blogueuse type » ou « instagrameuse type » je suis unique en mon genre, alors autant en profiter !

Je pense d’ailleurs en faire une petite pose, pour être plus sur le blog, et faire de belles photos ( Parce que je ne n’avais pas eut le temps) reviendrait, et encore plus colorée, rêveuse, et happy que jamais !

2018-06-09 (7)

 

 Période des examens. Oraux.  Une méthode pour se détendre ?

Après avoir attendu au moins, humm, 5 heures avant de passer mon oral, j’ai un peu stressé. Juste un peu. J’avais la flemme de réviser et je voulais me mettre en boule sous ma couette avec un pot de Magnum et un chocolat chaud en lisant un bon gros livre. Problème, il fait très chaud et je n’avais pas vraiment faim. Dormir…? Oui, mais si je me réveille pas… Hum, lire . Oui, oui, surement la meilleure solution ! Pour se détendre, le meilleur conseille que je peux vous donner est bien évidemment de ne surtout pas choisir un livre avec une problématique compliquée, ou, un bouquin où tu veux surtout lire la suite. Ooh, non. Après tu vas tellement vouloir la suite que tu seras un peu trop concentré dessus. Ce n’est pas la meilleure solution ! Voilà donc mon top 5 de livres en tous genres que je vous conseille avec amour !

  1. Les grandes jambes

« Un livre plutôt fin, mais agréable et sans prises de tête ! ( Ma chronique la semaine qui arrive !) »

2.  Plum 

 » pour un pleins de cutitude, je vous dirai ! »

    3. Princesse bouche cousue 

 » Enfantin, une plume et des dessins vraiment beau !  »

       4. A good girl

 » wow, bouleversant ! »

  5.  Le grand méchant renard 

« Une bandes-dessiné vraiment belle, et marrante ! »

ELECTRONîCA
Be yourself, is not easy, but nothing is easy

 

Re!

Voilà pour cet article, que j’ai passé, humm, environ trois jours à écrire. Et avec les fautes d’orthographe que je fais, je pars le corrigé avec impatience ! Avant de terminer cet article, je voulais vous poser une question : voulez-vous que je rédige mes articles en anglais/français . Cela me demandera, certes, beaucoup de travail mais, je vois que j’ai des lecteurs étrangers (États-Unis, Inde…) je me demande si ce n’est pas meilleur pour vous… Dites-le-moi en commentaires ! Je vous en reparlerai dans mes notes personnelles et encore plus dans le prochain bilan du mois !

Allez, tout pleins de bisou vert !

2018-04-08 (2)

Sally Jones

Temps de lecture : 1 minutes 56 

Une couverture un peu… bof. Mais une plume magnifique, et une histoire touchante, et émotives. Alerte coup de coeur…?


Titre : Sally Jones611JJSSuqEL._SX210_

Auteur : Jacob Wegelius

Maison d’édition : Thierry Magnier

Note public : 4,43/5

Résumé : C’est l’histoire de Sally Jones. Sally Jones est une jeune gorille. D’aussi loin qu’elle se souvienne, elle a toujours vécu dans le monde des humains. Elle a appris la manière dont ils réfléchissent, elle comprend ce qu’ils disent. Elle a aussi appris à lire et à écrire. Des maîtres, elle en a connu plusieurs. Mais aucun ne vaut le Chef, Henry Koskela, son ami. 

Alors quand il est accusé de meurtre et emprisonné, Sally Jones n’a qu’une idée en tête prouver son innocence. C’est une longue et passionnante enquête qui va l’emmener bien loin de Lisbonne, jusqu’en Inde, dans le somptueux palais du maharadja de Bhapur. 

Mais comment un singe pourrait-il dénouer les fils d’un vaste complot ? 

 


 

Il est vrai que la couverture est plutôt « bof », même si je l’aimes plutôt bien !

Ne vous fiez jamais à la couverture d’un livre, vous dirais-je. Car, ce livre est tout a fait l’opposé de ce que vous pouvez penser. Parole de rêveuse !

Dans un premier temps, ce qui fait la beauté des mots, la plume de l’auteur. Alors, Wow. La plume est tout à fait splendide, vraiment. Au fil des chroniques que j’écris, mes adeptes vous le diront, je reproche généralement sa plume toujours un peu trop lourdes, familières ou trop soutenu, plates… Mais, là, non. Je dirais que la plume est bien personnalisé, douce est nous emmène en douceur dans cette univers inconnu de nous tous.

Alors, dans un second temps, on va plutôt parler du déroulement de l’histoire. ( Parce que c’est quand même un pavé de 500 pages )  et il faut honnête, si il n’y a seulement que de la descriptions, autant laisser tomber ! 

Dans les premiers chapitres, on va nous mettre dans la confidence, la vie intime de Sally Jones. J’ai personnellement passer beaucoup de temps à comprendre qu’on suivait le point de vue d’une gorille. Un peu beaucoup de temps ! J’ai réellement été assez surprise, car, c’est rare de trouver ça. Mais, ce n’était pour me déplaire, bien au contraire ! 

On s’immisce, certes un peu lentement longtemps, dans l’histoire mais pour le meilleure. Cela nous permet de poser des bases. Mais après avoir plus de 100 pages d’un coup, je ne sais si c’est trop long.

L’histoire est découpé en plusieurs parties : les bases, nouveaux personnages ( et nouveaux problèmes ), voyage jusqu’en Inde ect. J’ai trouvé que l’auteur nous faisait réellement voyagé ! Tout était bien organisée, et on ne se perdait pas dans l’histoire, il nous tenait en haleine, en un mot.

Pour terminer cette petite chroniques du vendredi, ce livre a été un réel coup de coeur pour moi, inconditionnel rêveuse !

Note :  🌙🌙🌙🌙🌙/🌙🌙🌙🌙🌙

ELECTRONîCA
I LOVE THAT

Hehe, voilà pour cette chroniques plutôt courtes comparée aux autres ! Pour les notes de l’oral j’ai eu la merveilleuse note de 110/100 O.O ! J’avais tellement été terrorisé pendant l’essaie, mais, plus tard après avoir lu un bon livre j’étais hyper détendu… hehe ! En tout cas, on se retrouve la semaine prochaine pour parler bouquins 🌙 !

Rendez-vous : 18h40, tous les vendredis (si je ne suis pas accro à un livre !)

2018-04-08 (2)

Chronique Génération K, tome #1

Temps moyens de lecture : 00:02:50.310

Une couverture tentante, au couleur plutôt sanguinaire…. Avec un livre au mensuration plutôt spécial.


 

Titre : Generation K

DSC_0744
Cette photo M’APPARTIENT, OKEY ?! Bon, je l’aime tellement que c’en est possessif… Au fait, il y a eu un bug la couverture du livre est sensé être rouge, non jaune… Mais bon, je trouve ça soo cute, pas vous ?

Maison d’éditions :  Rouergue

Prix : 14 euros

Collection : Epik 

Avis moyens sur internet :  3.91/5 

Résumé :  L’auteure des Autodafeurs nous livre une nouvelle trilogie empreinte de fantastique et d’action. Kassandre, Mina et Georg, tous trois un peu bizarres et révoltés, ont un point commun que la plupart des gens ignorent : un pouvoir terrifiant… D’un pensionnat luxueux en Suisse aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances.


 

Bon, après avoir fait un petit tour sur Babelio et pas mal de sites, j’ai vu des notes très différentes. Et, j’ai pris Babelio, tout simplement car, c’est un des sites le plus connus.

Maintenant, on en parle de ce résumé ?

Tentant, et dévoilant une plume plutôt correct.

Et, là, on en parle du livre ?

En commençant à lire, j’étais écœurer. Ooh la plume de l’auteure, je ne préfère pas en parler –mais je vais quand même le faire–  Clairement, sa plume est familière. Trop familière. Tant, que c’en est dérangeant. Juste avec ça, j’avais une folle envie d’arrêter ma lecture, vraiment, mais, j’ai quand même continuer, à une allure de poisson rouge. Le style d’écriture est remplis de défauts, car le seul bon point reste la fluidité de lecture. Mais, cette fluidité manque de beaux mots, de charmes, et d’envies. Ma lecture à été vraiment sans sens de ce côté là.

Ensuite, passons au deuxième points, l’histoire. Eh, oui ! Après avoir relevé la plume, j’ai aussi eu l’impression d’être devenue une détective. Dés le départ, l’auteure nous écrit pas mal de textes assez complexes à comprendre : on vient à peine d’ouvrir le livre qu’on est en mode « WTF ?! » Bon, après les cents premières pages, on s’y fait. J’ai quand même pas mal aimé le fait que l’on voyage, et qu’on soit un peu « détective » qui fait tout autant un petit charme au livres. J’ai quand même aimé les descriptions, certes trop réaliste mais, bien tourné à l’avantage du livre.

( Une citation assez mystérieuse, que vous trouverez dans le livre, mais qui a beaucoup de sens )

« Je suis l’incrée, le créateur, le destructeur.
Et je me réveille.
Tremblez ! »

Ensuite, les personnages. Ooh, chères personnages !

Dans le livre, vous aurez trois personnages principaux : Georg, Mina et Kathrina. C’est personnage ont un point communs, leurs pouvoirs qui est pour autant différents. 

J’ai trouvé que l’auteure nous met trop rapidement des affinités entre les personnages, comme si il/elle se connaissait depuis toujours (Ce qui n’est pas vraiment, vraiment, le cas!) Il ne se sont jamais vu, et, ce n’est pas juste parce que vous avez les mêmes yeux ou encore que tu te sens en confiance que sans parler, vous allez avoir des points communs. Comme le typique : « coup de foudre » Non, mais !

Deuxièmement, à part Mina, les personnages ne sont vraiment pas attachants. Genre, vraiment pas. Du tout, du tout. Moi, et eux, on a pas eu un bon feeling ce qui fait que la relation lecteur-acteur commence du mauvais pied… Pourquoi ? Car, j’ai trouvé que Kathrina est totalement borné la fille « sois-disant-rebelle-mais-gosse-de-riches » ne sers à rien et ça m’a plus agacer qu’autres choses. Je voulais vraiment la secouer par moment est lui crier « STOP, PLEASE »

Avec georg, on aurait pu avoir des affinités si ce dernier n’étais pas comme « faux » et très cliché parce que, être en banlieue CE N’EST PAS FORCEMENT FAIRE DU TRAFIQUE DE DROGUE OU DES AFFAIRES BIZARRES ! J’ai vraiment trouvé l’auteure cliché et ça m’a vraiment agacer.Du plus profond de mon âme. Pour continuer, les descriptions du côté de Georg sont clairement exécrable alors que chez Kathrina c’est plutôt le monde du luxe. En gros, un monde entier les sépares.

Du côté de Mina, j’ai trouvé ce personnage assez intéressant et discret, pour le meilleure. Elle avait la plupart du temps des bonnes stratégies, et c’est le perso’ le plus intéressant et calme. Elle n’est pas trop cliché, et agréable à lire.

Malgré tout, je sens, que dans les prochains on s’attachera à eux. Comment ? A vous de nous le dire Marine Carteron….

( Je suis désolé pour la qualité de la seconde photo ! )


ELECTRONîCA
Ce montage, OMG, je l’aime trop. Ça fait un peu « espace », je trouve

Hello mes constellations,

Il y a pas à dire, plus je suis fatiguée, plus j’ai envie de vous chroniquez ma petit piles de livres lu! Après avoir finis de chroniquer la saga de kerstin gier, j’ai comme été soulagé. Pourquoi ? Parce que je voulais à tout prix vous chroniquer autres choses que de la romance et, bon point, dans ce livre, il n’y en a pas !

A l’heure ou j’écris cette article on est samedi 26 mai, et d’ici quelques jours j’ai mon oral blanc. Je stress un peu, bien sur, mais j’ai tout fais pour que le fruit de mes efforts sois récompensée ! Bien sur, c’est lorsque je suis le plus chargé que je trouve le temps de vous écrire, mes chères constellations !

En tout cas, après cette oral blanc, je n’aurais plus rien, à part l’examens final -que j’espère obtenir- mais bon, je serais plus poser, et je vous avoue que sa fait du bien de glander sans se dire « j’ai un contrôle demain! » Hehe, même si j’ai beaucoup de places pour écrire, je vous laisse tranquille (même si, je vais vous donner de mes nouvelles sur mon compte instagram!) Allez, tout pleins de bisous !

A little green kiss !

2018-04-08 (2)

 

Chronique bleu saphir, kertin gier

Temps de lecture -moyen- : 00:02:58.929

Après tout, une chronique plutôt moyenne la semaine dernière pour vous parlez de la saga de Kerstin Gier qui n’a pas vraiment été un coup de coeur, je continue, cette semaine, sur ma lancée avec le second tome encore plus niaix. Vous serez servie !


 

J’ai vraiment trouver le décor vraiment cute, pis, j’avais imaginé le manoir ou château un peu comme ça, hehe!

Titre : Bleu saphir

Pays d’origine : Allemagne

Maison d’éditions : Le livre de poche

Prix : 7 euros 40

Arrière-couverture :

Longtemps, Gwendolyn pensa être une lycéenne comme les autres. Jusqu’au jour où la réalité l’a rattrapée. Non, elle n’est pas comme tout le monde, oui, elle appartient aux Veilleurs du temps, elle doit voyager à travers les âges, fermer un Cercle auquel elle ne comprend rien, partir à la recherche d’autres Veilleurs dans le passé, et affronter un comte du xviiie siècle soi-disant immortel. Et puis quoi encore ?

Pourtant Gwendolyn ne voudrait qu’une seule chose : que son (beau) Gideon l’embrasse pour de bon. Est-ce trop demander ?


 

Vu l’arrière couverture, je sentais déjà de loin la guimauve collante et sans goût. Et, il faut dire que je ne m’étais pas trompé !

Tout d’abord, la plume de l’auteure. Ooh cette plume…. Cette plume manque cruellement de narration, et cette dernière est un peu plate. Juste un peu trop.

Il faut pourtant avouer que le style d’écriture est totalement voyageur. C’est-à-dire, que j’ai trouvé que la plume est assez entraînante par moments, et j’ai trouvé qu’il y avait eu un petit changement. Enfin, ce dernier reste toujours autant plat, et il donne toujours l’impression de « lire un film » qui est un peu désagréable sans vraiment l’air. S’en est un peu bizarre, je vous l’accorde !

Deuxièmement, l’histoire, on en parle ?

La plume reste pour autant un assez gros défauts, mais l’histoire… Dans le tome un, je vous l’accorde, on avait découvert le monde de notre héroïne, ce qui, forcement prend un tome entier, histoire d’y mettre les bases et eccetera. Là, j’ai vécu le syndrome du « tome 2 » qui révèlent bien plus sur l’histoire. Quand je dis vivre le syndrome du tome deux, j’entends par la, la non-avancé de l’auteure. A force de ne faire que de la romance, je vous assure que vous en avez bien marre et que vous n’avancez pas du tout dans cette dernière. 

J’ai trouvé cela dommage, vraiment. Car, avec le bon potentiel de l’histoire, je trouve ça tellement dommage. Le seul moment ou on avançait dans l’histoire c’était lorsque Gwen et Gideon vont sauter, et que cette dernière va se poser milles et une questions. Et, là, cela va être très intéressant. Mais, à la fin du tome. Ou en est l’intérêt ? 

La romance entre gwen et gideon, et la typique « je t’aime, moi non plus » enfin, j’ai trouvé. Un coup, gwen est en mode lovely avec gideon et l’autre, après qu’il l’est bien manipuler, devint glace. Et, là, étrangement j’ai adoré. Parce qu’elle se rend enfin compte dans quoi elle est embarqué (enfin je crois)!

Les points positifs reste peu nombreux avec tout le lot de défauts que je viens de citer, mais, on a quelques qualités bien importantes qui font que cette histoire est un « bof » et non un « j’en est marre. Je te déteste sal bouquin! » 

Malgré qu’il soit peu nombreux, ils existent. Oui, oui!

Le premier points forts est le potentiel de l’histoire, les événements inattendues, les descriptions -Parce que, ooh, combien de fois ai-je lu des livres avec des descriptions plus incompréhensible que l’allemand!- on a aussi le fait que l’auteur nous ponde quelques choses d’original. J’ai rarement lu, voir jamais lu, de livres avec une aussi belle imagination !

« Personne ne m’a demandé si tout ça me plaisait. Je dois me farcir les cours de danse d’un type complètement cinglé qui n’arrête pas de me crier dessus ; ma chère cousine est chargée de me montrer tout ce qu’elle sait et que je n’arriverai jamais à apprendre… » Avec cette citation, je vous montre à quelles points l’histoire est lente. Quand va-t-elle se rebeller, non d’une poussière ?!

« Tu es terriblement compliquée, on ne sait jamais ce que tu vas faire dans la seconde qui suit, et pour certaines choses tu peux être parfois presque effroyablement naïve. » Oui, totalement. Je ne sais plus qui a dit cette phrase dans le livre, je pense que c’est soit Gideon ou le Majordome. Mais, pour autant, je trouve que cette dernière renferme un sens bien plus lourd qu’une simple lecture. Mais, qu’en est-il ? Que va t-il se passer dans le troisième volume ?

Entre moi et vous, vous aurez ma chère pensé sur ce derniers !


ELECTRONîCA

Dear constellations,

j’espère que la lecture de cette chronique vous aura vraiment plu ! Plus les mois se compte, plus nous nous rapprochons des 8-9 mois du blog… J’en suis toutes joie ! Je prévois, bien sur, un petit concours, pour vous, mes chères constellations. Rien que d’y pensez je vous dois tellement ! Mon blog à quand même eu du vécu, avec quarante milles montages, style d’articles, intro différents… ça me rend toutes heureuse ! A l’heure ou j’écris cette article, je ne suis qu’une boules de joie !

P.S. : D’ailleurs, merci, à la fidèle @muffinsandbooks de liker la plupart de mes articles.

A green kiss studded a stars 💫

2018-04-08 (2)

Top Ten des livres que je ramenerai avec moi au #Sahara

Hello mes constellations,

Eh bon, si on parlait de la du réchauffement climatique ? Il faudrait peut-être réfléchir à ce que l’on ramènerai avec nous… Et, si, vous venez faire mes bagages avec moi ?

  • 1. Gallagher girl’s

Pour être horriblement sexy en tuant des serpents, et en espionnant mes chères confrères…

  •    2.  Gardiens des cités perdues

Un peu de magie pour apprendre toutes les constellations interdites, et aussi pour bien rigoler avec mon chère serpent sur Keefe

  • 3. My hero academia

Pour bien fangirler sur mon bébé Shoto et pour apprendre de sauter d’arbre en arbre, et crée du feu et de la glace, si j’ai trop chaud ou froid

  • 4. Sally Jones

Pour voyager, de temps à autre, dans des îles avec mon incroyable Hudson Queen, ou mon bateau

  • 5. Les animaux fantastiques

Pour bien faire chier mes futures adversaires en connaissant leurs plus gros défauts magique. Sale serpents

  • 6. Le musée des merveilles

Faut bien rêver, et retomber en enfance… Parce que avec SES FOUTUS SERPENT VENIMEUX !

  • 7. Harry Potter

Pour me dire que je suis peut-être unique… Et que j’aurais besoin d’un elfe de maison pour m’aider ? Parce que là, un scorpion s’avance vers moi…

  • 8. Rouge rubis

Pour le donner à manger au serpent, chat, et crocodile. Si il y a un chat

  • 9. Six of Crows

Pour m’inspirer des badass que sont Inès et Kaz

  • 10. L’été de summerlost

Pour me dire, que là, il faut vraiment que je trouve un moyens de bouger, non ?

2017-11-24 (7)

Bon… Je dois bien avouer que je voulais vraiment un #TopTenAuSahara pour mon plaisir personnelle de petite -ou grosse lectrice- bien sur, on adore lorsqu’on fait un test Harry Potter est qu’on nous diagnostique GRYFFONDOR ALORS QU’ON VEUT ÊTRE SERPENTARD, SANG DE BOURBE !

Ce fut la petite crise de mademoiselle Nievello, qui vous dit à bientôt !

( Et bon courage pour le ramadan, parce que moi aussi je le fais ^^’ MANGER DES MAGNUMS CLASSIC CE SOIR !!! )

2018-04-08 (2)

Rouge rubis, kerstin gier

Hello mes constellations

Récemment, j’ai parlé sur mon compte instagram de « Rouge Rubis » de Kerstin Gier ou je vous ai brièvement parlé de mon avis. Et, je trouve que mon avis était assez… positif, sachant que ce n’était pas totalement le cas !


file-1Titre : Rouge Rubis

Auteur : Kerstin Gier

Editeur : Milan/Le livre de poche (Je sais pas quelles éditions mettre vu que j’ai eu le tome 1 au éditions milan et le 2 au éditions le livre de poche. Je sais qu’il y a plusieurs éditions donc…)

Pages : 392

Pays d’origine : Allemagne

Résumé : Gwendolyn est une ado comme les autres. Bon, d’accord, il lui arrive de voir des fantômes dans les couloirs de son lycée. Et puis, oui, c’est vrai, certains membres de sa famille peuvent voyager dans le temps. Mais aucune famille n’est parfaite ! D’ailleurs, Gwendolyn ne se sent pas vraiment concernée. C’est sa cousine qui est censée développer cette capacité. Sauf qu’un jour, Gwen est prise de vertiges et s’évanouit. Quand elle se réveille, tout semble bizarrement vieux. Comme si elle avait débarqué dans un autre siècle…


Un roman avec de l’originalité mais un peu trop de niaiseries ?

En ouvrant ce livre, j’ai crus, je dis bien « crus », avoir lu un film. Est-ce positif ou négatif ? J’ai sincèrement trouver que dans ce cas là c’est plutôt le juste milieu.

I- Avoir lu un film ?

Lorsque j’avais déjà pris le livre entre mes mains, j’avais trouvé le livre plutôt beau : on a une très belle couverture… ou est noté juste à côté « le livre du film ». J’ai personnellement vu le film, plutôt bien réalisé, mais j’ai trouvé que le style d’écriture n’était pas assez travaillé, un peu trop plat, comme je vous l’ai dis plus tôt, ce livre est enfaîte la lecture d’un film : c’est donc, certes, très peu personnaliser, mais pour autant facile à suivre dans l’histoire. Ce n’est donc pas vraiment négatif.

La plume de l’auteure, a beaucoup de défauts. Un dès plus gros défauts, et le manque de descriptions d’action. J’ai trouvé que pendant les voyages dans le temps, l’auteure ne mes que très peu de détails face à ça. Le personnage sens une sorte de « tournis »; un mal de ventre. Et c’est aussi valable pour la plume de l’auteure : trop plat, sans réellement d’émotions à part, bien sûr, les papillons dans le ventre du personnage principale féminin : Gwen.

Dans l’ensemble, ce n’est pas vraiment mal de « lire un film » (Qui est mon expression préférée dans cette saga) mais, c’est que l’on a peu, voir très peu, de narration et… d’action.

II- Le potentiel de l’histoire 

Dans cette histoire, on retrouve un très grand potentiel. Principalement, l’idée de l’histoire : les voyages dans le temps. 

Lorsque l’on lis l’histoire, on voyage a travers le temps. Cela nous cache aussi une très grande, et importante histoire. « L’histoire de l’histoire » en quelques sortes. Mais, après avoir lu le tome un et le deuxième tome je trouve qu’on s’éloigne du but principale de l’histoire. Et comment ? Avec de la romance, pur et dure.

J’ai personnellement trouver que la romance était de trop, ce qui nous faisait pas du tout avancer dans l’histoire. Même pour les recherches, ce n’est pas Gwen qui l’ai fait mais ça meilleure amie -dont j’ai oublié le nom-. Elle donne l’air de ne pas s’intéresser un traite mots des voyages dans le temps, trop occupé avec Gideon.

III- Les points forts de l’histoire

Ce livre a quand même des points forts. Je trouve que l’auteur nous traîne de moment à d’autres à des situations totalement improbables, et les descriptions des lieux auquel on nous parle sont juste splendides. Ce livre n’a pas ce que l’on peut appeler de « beaux mots » mais des répliques bien marrantes. Bien évidemment, avec ce livre on a tout juste envie de lire la suite !

#3 Gardiens des cités perdues, le grand brasier, chronique par @poussierereveuse

Hello mes douces constellations

Il y a moins de 24 heures j’ai terminé ce chef-d’oeuvre. Les larmes me sont venus au yeux. Mon cœur battait à la chamade. Le froid des pages me coupais littéralement le souffle. Mes yeux me piquaient. Le feu du brasier soufflait en moi, même maintenant. Une énergie bouillait en moi. Une énergie inconnu.

La plume de l’auteur, toujours aussi endiablé, mais, contrairement à d’habitude, plus puissante, mais étrangement douce ; une larme s’est déverser sur ma joue rosie. En six-cents pages, je n’ai jamais était autant bouleversée. Enfin, si, avec Gallagher’s Academie de Ally carter. Mais là, je n’ai qu’une envie, c’est de m’enivrer sans m’arrêter de cette histoire. Car, ce troisième tome est le tome qui a sérieusement le plus d’action, le plus de sentiments et marque la fin d’une période assez « innocente ».  Chaque action se démarque des autres tomes, mais là, aller jusqu’à l’Everest ?!

Dans l’histoire, nous allons vraiment voyagé, et ce fut ce que j’avais tant aimé. Le cygne noir, mon chère signe noir, devient de plus en plus important pour l’histoire. Mais, qui sont-ils vraiment ?

Nous découvrons dans le grand brasier de nouvelles choses, qui me procure de trop grand frisson. L’histoire, toujours aussi bien manigancé, n’a pratiquement rien lâché comme réelle secret.

Les personnages, on grandis, sont toujours aussi attachants. Et le sort, de Keefe fut terrorisant, cassant, brisant. Ce personnage toujours si joyeux se retrouve devant la vérité. La dure vérité.

Mais, qui sont-ils ? Pourquoi une guerre se trame t-elle ? Qui, en veut à Sophie ?

La fin fut éblouissante. Mais qu’en seras t-il du prochain tome ?

DSCF4680Titre : Gardiens des cités perdues 

3. Le grand brasier 

Auteur : Shannon messenger

Maison d’éditions : Lumen

Nombres de Pages : 597

Résumé : Sophie Foster n’a décidément pas le temps de souffler ! Silveny, qu’elle a aidé à placer en sécurité au Sanctuaire, y subit les attaques inexpliquées d’une autre alicorne. Le Conseil envoie donc la jeune fille, accompagnée de Keefe, vérifier ce qui cloche. Mais leur première tentative les emmène jusqu’à la maison où Sophie a grandi, en Californie, où ils trouvent un message codé laissé à son intention par le Cygne Noir. C’est le début d’un tourbillon de révélations et de rebondissements qui va emmener Sophie des couloirs inquiétants du manoir où vit la famille de Keefe aux montagnes de l’Himalaya où se niche un Sanctuaire prodigieux peuplé de dinosaures, salamandres, centaures et autres sasquatch, en passant par les cellules sordides de la prison secrète des elfes, Exil. La fantaisie et l’inventivité de Shannon Messenger font de nouveau des étincelles ! Retrouvez Sophie dans le troisième tome de la série Gardiens des Cités perdues, où le mystère s’épaissit autour de sa naissance et le monde magique des elfes se colore d’une teinte plus sombre.